Sélectionner une page

Il n y a pas si longtemps, j’ai décidé d’arrêter de publier des trucs sur Facebook suite au visionnement d’un documentaire que j’ai trouvé très intéressant. (« The social dilemma »)

Ce documentaire très instructif a pour but de nous sensibiliser sur les conséquences néfastes que peuvent avoir une mauvaise utilisation des réseaux sociaux tels que  Facebook (Soyez sans crainte, je ne vous dévoilerai pas le punch….)

Un autre point important qui m’a incité à fermer boutique sur Facebook est l’émergence des scientifiques autodidactes, que nous nommerons les « SA » pour alléger ce texte. 🙂

Ma définition d’un « SA »: « Un individu se définissant comme étant un spécialiste en divers sujets après avoir fait ses propres recherches sur les réseaux sociaux et/ou groupes de discussions… »

Avoir une opinion sur un sujet c’est une chose mais remettre en question des théories  scientifiques provenant de chercheurs professionnels me laisse un peu perplexe…surtout si aucune référence sérieuse n’est mentionné afin de justifier ces mêmes remises en question.

Mes années d’études universitaires m’ont appris l’importance de la rigueur scientifique. Au baccalauréat, les professeurs donnent des travaux où l’étudiant doit faire valoir son opinion scientifique sur différents sujets complexes à travers de la documentation scientifique exhaustive. Contredire un scientifique ou un spécialiste requiert la présence de faits et des données solides et officielles. (Extraits d’articles scientifiques, des livres, recherches approfondies et réflexion sur le dit sujet…)

Pour résumer le tout, je dirais qu’il y a une certaine méthodologie à adopter avant la remise en question de faits scientifiquement prouvés.

Je me souviens encore de mes années d’université où mes professeurs nous répétaient constamment « d’appuyer ou de justifier nos arguments a l’aide d’articles scientifiques car nous ne sommes que des étudiants et non des êtres omniscients»…ce que je détestais !

Aujourd’hui, je les remercie de m’avoir inculqué un méthode de recherche et de rigueur qui me servira à vie afin de justifier ce que je dis au niveau scientifique sur des sujets complexes.

Prenons un exemple évident et d’actualité tel que la COVID 19

J’ai été impressionné par la croissance rapide du nombre de « SA COVID-19» !

Le nombre de « SA Covid-19 » a augmenté presqu’aussi rapidement que la propagation du virus….

Certains sont devenus spécialistes du virus sur les réseaux social, d’autres ont fait des vidéos pour critiquer l’avis des médecins en se basant sur des sources plutôt douteuses et floues… Assez impressionnant….

Je reconnais le fait qu’il y a eu des moments de confusion du côté de nos professionnels de la santé sur le sujet mais je préfère tout de même suivre leurs recommandations plutôt que celles de nos « SA » Tout le monde a droit a son opinion mais dans un cas comme celui-ci, elle doit être appuyée par quelque chose de solide mettons.

Un autre exemple.

j’ai lu sur une conversation Facebook qu’un médecin recommandait la chimiothérapie à une personne diagnostiquée comme ayant un cancer du sein au stade 4. La patiente aurait plutôt décidé de suivre une thérapie naturelle, ce qui est son choix personnel et n’aura d’impact que sur elle.

 

 

Il arrive parfois que la religion ou l’opinion d’autres personnes sur certains sujets amènent une gestion de situation complexe de ce genre. Dans le cas qui nous intéresse ici, l’argument de la patiente est que la chimiothérapie ne garantissait pas la guérison de son cancer alors que selon certaines personnes qui avaient suivi la thérapie naturelle en question avaient obtenus des résultats positifs; soit une guérison complète.

La question à se poser est la suivante :

« Comment se fait-il qu’il n’existe aucune documentation scientifique sur les bienfaits de la thérapie naturelle contre le cancer.…? »

La patiente s’est tout de même fiée aux témoignages émis par « des gens qui avaient suivi la méthode ». On parle quand même d’un diagnostic de cancer stade 4, donc le facteur temps est à considérer sérieusement. Il est clair que la chimio a des conséquences négatives sur la condition de santé des individus qui la suivent mais au moins il existe des études démontrant l’efficacité du traitement et en plus, la chimio est un traitement reconnu mondialement et médicalement par les spécialistes.

Selon moi, plus que jamais il faut faire attention à la façon dont nous utilisation Facebook et toutes autres plateformes de réseaux sociaux.

Il fut un temps ou Facebook était un outil intéressant nous permettant de reprendre contact avec de la famille lointaine, outremer et ce, sans devoir utiliser le téléphone (interurbain interminable et facture salée) ou encore discuter avec un ancien ami (e) du secondaire, créer des couples, etc…

Aujourd’hui, il semble qu’il ait l’effet inverse sur certains couples. Selon moi, un couple qui ne survit pas les méfaits des réseaux sociaux n’est pas un couple solide  mais ça, c’est un autre sujet !

De plus, vous verrez l’effet négatif sur les enfants accrocs si les parents n’exercent pas un certain contrôle sur le temps de l’utilisation de ces plate-formes. Les conséquences sont graves…(Dépression, isolement, faible estime de soi, tristesse etc. )

Pour ma part, ce sujet m’interpelle beaucoup en tant que nouvelle mère au 21 eme siècle.

Je tiens donc à mentionner que je me servirai de mon site internet pour vous informer sur divers sujets qui me tiennent à cœur ou simplement pour échanger avec vous. Des références seront mises à l’appui si nécessaire, afin de partager l’information.Tous mes services seront également offerts via mon site internet ou par Messenger.